Le maintien d'Assad en Syrie serait une "erreur funeste", déclare Macron

Par
Le maintien de Bachar al Assad au pouvoir en Syrie serait une "erreur funeste", a déclaré lundi Emmanuel Macron, selon qui il n'appartient cependant pas à la France de désigner les futurs dirigeants de ce pays ravagé par sept ans de guerre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le maintien de Bachar al Assad au pouvoir en Syrie serait une "erreur funeste", a déclaré lundi Emmanuel Macron, selon qui il n'appartient cependant pas à la France de désigner les futurs dirigeants de ce pays ravagé par sept ans de guerre.