Roms: Hollande est sommé de s’expliquer

Cécile Duflot a frappé fort. Jeudi 26 septembre, la ministre écologiste a vivement critiqué la sortie anti-Roms de Manuel Valls, et en a appelé à la « responsabilité » du président de la République. François Hollande est au pied du mur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis vingt-quatre heures, la ministre du logement bouillonnait. Mercredi 27 septembre, en marge du conseil des ministres, Cécile Duflot avait critiqué en présence de François Hollande les récentes sorties anti-Roms de Manuel Valls. Jeudi, l’écologiste est montée d’un cran en dénonçant les propos du ministre de l’intérieur, qui mettent « en danger le pacte républicain ». Elle en a surtout appelé à la « responsabilité » du président de la République. Des propos qui matérialisent une ligne de fracture au sein de la majorité et fragilisent le chef de l’État, enclin à soutenir Valls.