25% des Français se disent stigmatisés au travail

Par
Une personne active sur quatre déclare avoir déjà été confrontée à des propos ou comportements stigmatisants dans le cadre de son travail, qu'ils soient sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion, au handicap ou à l'état de santé, selon le baromètre de la perception des discriminations dans l'emploi du Défenseur des droits publié jeudi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Une personne active sur quatre déclare avoir déjà été confrontée à des propos ou comportements stigmatisants dans le cadre de son travail, qu'ils soient sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion, au handicap ou à l'état de santé, selon le baromètre de la perception des discriminations dans l'emploi du Défenseur des droits publié jeudi.