Nouvelle plainte contre Sanofi pour mise en danger d’autrui

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Un salarié doit sortir de son usine dans le même état de santé que lorsqu’il y est rentré » : jeudi matin, au siège de la CGT à Montreuil, Jean-Louis Peyren, secrétaire de la CGT Sanofi, résume une heure de conférence de presse jusqu’à formuler ce qui sonne comme une évidence. C’est pourtant cette protection de base qui manque, selon le syndicat, à la quarantaine de personnes employées dans l’usine qui fabrique la molécule de la Dépakine, un traitement de l’épilepsie.