Mélenchon se dit victime d'un "coup monté" de l'Elysée

Par
Jean-Luc Mélenchon se dit toujours "sous le choc" de la série de perquisitions menées à son domicile, chez certains de ses proches et au siège de la France Insoumise (FI) et s'estime victime d'un "coup monté", dont le coupable est "à l'Elysée".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon se dit toujours "sous le choc" de la série de perquisitions menées à son domicile, chez certains de ses proches et au siège de la France Insoumise (FI) et s'estime victime d'un "coup monté", dont le coupable est "à l'Elysée".