Le PS est pris dans les turbulences pré-électorales

Par

Les investitures aux européennes créent des remous militants, et la composition des listes inquiète autant qu’elle laisse des traces dans un parti en plein doute. Dans le même temps, l’après-primaires municipales ne convainc pas, à Marseille comme au Havre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce samedi, le PS a tenu forum, voulant prouver que le PS continue à réfléchir et à s’inscrire dans l’histoire de la gauche. Mais son intitulé, « Le progrès face aux idéologies du déclin », résonne comme un vœu adressé à lui-même, façon méthode Coué. Appliquée à l’actualité interne du parti, cette sentence semble ainsi moins évidente, tant les ressentiments militants continuent de s’exprimer parmi ceux qui restent encore actifs.