Sales temps pour le droit à l'hébergement

Par
Grand froid oblige, la mobilisation est générale pour l'hébergement des sans-abri. Mais un rapport du comité de suivi du droit au logement opposable montre qu'en réalité, il n'y a pas d'été pour les SDF.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le DAHO (Droit à l'hébergement opposable) est le petit frère du DALO (Droit au logement opposable). Crée par la même loi en mars 2007, c'est aussi son parent pauvre, celui dont on ne parle jamais, bien qu'il fonctionne encore moins bien.