Le géant du BTP Fayat fuit l’impôt à l’île Maurice

Le groupe bordelais de BTP Fayat a mis en place une société offshore à l’île Maurice, en lien avec ses activités en Afrique, et a supprimé l’an dernier dix emplois en France pour faire tourner ce montage fiscal à plein régime.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Fayat est un poids lourd méconnu du capitalisme français. Créé en 1957 à Bordeaux par un maçon parti de rien, ce groupe familial est aujourd’hui un important fabricant de machines et le numéro 4 français du BTP, avec 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 21 500 salariés dans 170 pays. Le groupe est dirigé et détenu à 100 % par Laurent et Jean-Claude Fayat, les fils du fondateur, qui possèdent la 65fortune de France (1,7 milliard d’euros) selon le classement de Challenges.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal