Le voisin de Mireille Knoll n'était pas radicalisé, dit Collomb

Par
Le principal suspect dans le meurtre de Mireille Knoll, l'octogénaire juive tuée vendredi dernier à Paris, n'était "pas du tout" radicalisé, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le principal suspect dans le meurtre de Mireille Knoll, l'octogénaire juive tuée vendredi dernier à Paris, n'était "pas du tout" radicalisé, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.