Dans une interview au journal britannique The Guardian, l'ex-directeur général du FMI dénonce un scandale imputable à ses ambitions présidentielles. (A lire dans The Guardian)