Le «Pourquoi pas elle?» des retraités fillonistes des Sables-d’Olonne

Par

Dans la cité balnéaire de Vendée, qui a ravi à Nice le titre de ville la plus âgée de France, Fillon est arrivé très largement en tête du premier tour. Les électeurs de droite s'y disent désemparés pour le second. En phase avec le FN sur bien des points, ils s’inquiètent surtout de la sortie de l’euro. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Sables-d'Olonne (Vendée), envoyée spéciale.-  « Vous appelez ça une élection, vous ? Tout a été fomenté par Hollande et son dauphin Macron ! » Bob vissé sur la tête, l’homme claudique un peu. Plus encore que l’âge sans doute, la colère le fait trembler de tout son long. « S’il passe, je peux vous dire que ce sera la révolution ! » s’emporte celui qui s’offusque qu’on lui demande pour qui il votera au second tour. « Ça ne vous regarde pas ! » peste-t-il en tournant brutalement les talons.