Pour serrer les rangs insoumis, Mélenchon ne donne pas de consigne

Par

Le candidat de La France insoumise indique qu'il ne votera pas Le Pen lors du second tour de la présidentielle, sans dire qu'il votera pour Emmanuel Macron. « Pourquoi je ne le dis pas ? Pour que vous puissiez rester regroupés », lance-t-il aux 490 000 soutiens de La France insoumise. Le mouvement, né il y a un peu plus d'un an, est appelé à faire bloc aux législatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et la parole (re)fut. Cinq jours après le premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, défait avec 19,6 % des voix, a publié vendredi à 17 h 15 une vidéo sur sa chaîne YouTube. Dimanche dernier, sa prise de parole avait été jugée faible au regard de l’enjeu d’un second tour opposant Emmanuel Macron à la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. Depuis, beaucoup parmi les responsables politiques, les éditorialistes, lui demandaient des précisions, et donc une consigne de vote. Ils seront déçus après avoir visionné les 32 minutes de la vidéo.