Pierre Laurent: le PCF est prêt à entrer au gouvernement sous conditions

Ouest-France demande au secrétaire général du parti communiste français s'il serait prêt à répondre à la proposition de Jean-Marc Ayrault de nommer des ministres du Front de gauche : « Je lui ai écrit pour proposer un moratoire immédiat sur les plans de licenciement et d'inscrire en priorité, à l'ordre du jour de la session parlementaire, des mesures anti-licenciement et de relance industrielle. Il m'a répondu sans reprendre l'idée de moratoire, ce qui nous inquiète car les plans tombent. On a la volonté de réussir le changement, mais il faudra que nos propositions soient prises en compte pour que nous puissions participer au gouvernement. La question sera tranchée le 20 juin, au lendemain des législatives. »

A lire dans Ouest-France

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ouest-France demande au secrétaire général du parti communiste français s'il serait prêt à répondre à la proposition de Jean-Marc Ayrault de nommer des ministres du Front de gauche : « Je lui ai écrit pour proposer un moratoire immédiat sur les plans de licenciement et d'inscrire en priorité, à l'ordre du jour de la session parlementaire, des mesures anti-licenciement et de relance industrielle. Il m'a répondu sans reprendre l'idée de moratoire, ce qui nous inquiète car les plans tombent. On a la volonté de réussir le changement, mais il faudra que nos propositions soient prises en compte pour que nous puissions participer au gouvernement. La question sera tranchée le 20 juin, au lendemain des législatives. »