Les 40 ans de dérégulation qui ont mis le code du travail en miettes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour justifier les nouveaux coups de boutoir violents qu’il entend donner au code du travail par le truchement autoritaire des ordonnances, Emmanuel Macron a souvent avancé, pendant la campagne présidentielle, que la France avait un retard important à rattraper vis-à-vis de ses partenaires. Vieille ritournelle ! Disposant d’un marché du travail trop rigide, notre pays aurait tardé à prendre des mesures de libéralisation pour débrider les énergies et, du même coup, l’emploi.