A Toray, des soutiers de l’aéronautique dans l’enfer de la fibre de carbone

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vu depuis le Salon de l’aéronautique du Bourget, un long-courrier d’Airbus ou un avion de combat de Dassault ressemble à un joyau dont l’éclat technologique rehausse l’élite politique venue s’en approcher.