«Ecocide»: histoire d’une idée explosive

Par

De la guerre du Viêtnam au scandale du chlordécone, la définition de l’écocide est au cœur de revendications écologistes depuis une quarantaine d’années. Reçus lundi 29 juin à l’Élysée, les représentant·e·s de la Convention citoyenne pour le climat réclameront à Emmanuel Macron un référendum pour l’inscrire dans la loi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme une claque au visage des institutions, le mot a surgi de la Convention citoyenne sur le climat : écocide. Dimanche 21 juin, les 150 personnes tirées au sort pour élaborer des propositions de réduction des gaz à effet de serre ont demandé que soit soumise à référendum une loi criminalisant l’acte de détruire massivement l’écosystème. Le chef de l’État doit recevoir leurs représentant·e·s lundi 29 juin et annoncer ce qu’il retient de leurs travaux.