Nantes: un rapport de police soulève la responsabilité de la préfecture et de la mairie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 21 juin 2019, à Nantes, quai Wilson, aux alentours de 4 h 30 du matin, des policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes, des lanceurs de balles de défense contre des jeunes, pour leur faire éteindre la musique. Au cours de cette nuit, quatorze personnes sont tombées dans la Loire et depuis cette intervention de police, Steve Maia Caniço, 24 ans, est porté disparu.