«Des terres, pas d’hypers»: la lutte contre le projet Oxylane est relancée à Montpellier

Par Corentin Mirallés (Le D'Oc)

Depuis plus d’une décennie, un terrain de 24 hectares comprenant un bois classé, situé à Saint-Clément-de-Rivière, est au cœur d’un âpre combat politique et juridique entre des associations environnementales et le groupe Decathlon. Une lutte qui pourrait prendre un nouveau virage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Montpellier (Hérault).– Nouvelle décision judiciaire et nouvelle déconvenue pour les associations environnementales en lutte contre le projet Oxylane. Mercredi 15 juillet, le tribunal administratif de Montpellier a suivi l’avis du rapporteur public en rejetant le recours formulé par l’association Non au béton contre le permis d’aménagement modificatif (PAM).