L’embarras de la Cour de cassation, la joie de Bernard Tapie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la suite de la publication d’un article du Journal du dimanche (l'article est ici) puis d’une enquête de Mediapart (lire La justice est encore manipulée dans l’affaire Tapie), révélant la promotion express vers la Cour de cassation de Jean-Noël Acquaviva, le magistrat qui a annulé le 17 février dernier le célèbre arbitrage Tapie et qui devait présider le 29 septembre la cour d’appel devant rejuger définitivement le litige Adidas-Crédit lyonnais, la Cour de cassation a publié vendredi 28 août un étrange communiqué, très inhabituel dans la forme comme sur le fond, qui se présente comme un démenti mais qui, par les zones d’ombre qu’il laisse, et par ses non-dits, laisse transparaître l'embarras de la juridiction.