Hulot dénonce les lobbys: «Qui a le pouvoir? Qui gouverne la France?»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président de la puissante Fédération nationale des chasseurs n'était pas peu fier de son coup. Ce lundi soir, au sortir d'une réunion à l’Élysée, Willy Schraen annonçait fièrement sur BFMTV que le président Emmanuel Macron avait accédé à plusieurs revendications historiques du secteur : le permis national de chasse à 200 euros, une « gestion adaptative » des espèces chassables, ainsi que la création « prochaine » d'une nouvelle « police de la ruralité ».