ATD Quart Monde s'attaque au «racisme social»

Par
Lundi, ATD Quart Monde était reçu à la Halde afin d'étudier l'opportunité d'instituer la grande pauvreté comme critère de discrimination en France. Au même titre que l'origine, le sexe ou le handicap.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas de double peine pour les pauvres. Auprès des plus démunis depuis plus de 50 ans, ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde tire à nouveau la sonnette d'alarme. Pour la première fois, le mouvement qui combat les situations de grandes précarités demande que la «grande pauvreté» devienne en France un critère reconnu de discrimination. Une demande qui trouve un écho particulier, au moment où une enquête sur les revenus fiscaux et sociaux de l'Insee indique qu'en 2008, près de huit millions de Français vivaient en dessous du seuil de pauvreté.