Maxime Tandonnet, la plume trempée dans l'extrême droite de Nicolas Sarkozy

Par
D'où vient le conseiller «immigration» de l'Elysée, à qui on doit le discours de Grenoble? Enquête sur Maxime Tandonnet, pourfendeur du métissage, qui a fréquenté Chevènement, Pasqua, puis de Villiers. Et qui affirme que «la plupart des délinquants sont d'origine étrangère, relativement récente».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu'au discours de Grenoble, le 30 juillet dernier, personne n'avait entendu parler de Maxime Tandonnet, conseiller immigration de Nicolas Sarkozy depuis plus de cinq ans. Ce haut fonctionnaire de 52 ans, très «techno», vivait presque caché (en comparaison d'autres éminences élyséennes): pas un portrait dans les journaux, pas de passages télé.