Dans les facs, La France insoumise perturbe le jeu syndical

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi 26 septembre, Emmanuel Macron lançait à la Sorbonne son appel à la refondation de l’Europe. À l’extérieur, un cordon policier a dû tenir à l’écart près de 300 personnes pour les empêcher de perturber le discours du président. À l’origine de cette manifestation, le syndicat étudiant Unef, c’était attendu, mais aussi La France insoumise. C’est même cette dernière qui est parvenue à déployer la plus grande banderole.