Le recul d'Emmanuel Macron dans l'opinion se poursuit, selon le baromètre BVA

Par
La cote de popularité d'Emmanuel Macron a perdu deux points en septembre pour s'établir à 32% de bonnes opinions, un plus bas inédit depuis son entrée à l'Elysée, selon le baromètre mensuel BVA-Orange pour RTL et La Tribune publié vendredi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - La cote de popularité d'Emmanuel Macron a perdu deux points en septembre pour s'établir à 32% de bonnes opinions, un plus bas inédit depuis son entrée à l'Elysée, selon le baromètre mensuel BVA-Orange pour RTL et La Tribune publié vendredi.

La part des personnes interrogées qui se disent satisfaites de l'action du chef de l'Etat a reculé de neuf points sur les trois derniers mois, pour atteindre exactement le même niveau que François Hollande en septembre 2013 dans cette enquête.

La popularité du chef de l'Etat se réduit en particulier auprès des sympathisants de gauche (baisse de six points de pourcentage pour les socialistes, trois points pour la gauche non socialiste), mais aussi Les Républicains (baisse de deux points par rapport à août).

Le Premier ministre Edouard Philippe bénéficie pour sa part de 39% d'opinions favorables, en hausse d'un point de pourcentage par rapport à août.

Plus globalement, 45% des sondés sont opposés à l'action d'Emmanuel Macron et du gouvernement, 15% la soutiennent et 39% attendent d'en voir les résultats avant de se prononcer.

L'ex-ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, reste en tête du classement des personnalités, suivi du président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, et du maire de Bordeaux, Alain Juppé.

L'enquête a été réalisée du 26 au 27 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.011 personnes.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale