La Russie ne contribue pas à stabiliser la Centrafrique, dit Parly

Par
Le renforcement de la présence russe en République centrafricaine, où le Kremlin ne cesse d'étendre sa zone d'influence aux dépens de la France, n'est pas de nature à "stabiliser le pays", déclare Florence Parly dans une interview publiée dimanche dans Jeune Afrique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le renforcement de la présence russe en République centrafricaine, où le Kremlin ne cesse d'étendre sa zone d'influence aux dépens de la France, n'est pas de nature à "stabiliser le pays", déclare Florence Parly dans une interview publiée dimanche dans Jeune Afrique.