L'Etat vigilant sur l'emploi des fonds liés à la bascule du CICE

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Mais vous savez bien sans doute que l'on ne contraint plus les entreprises qui sont exécutantes et contrôleuses à la fois et qui vous tiennent la dragée haute, ce qui est une folie.

Et on fait confiance à n'importe qui pour n'importe quoi.

Ou on est con tout court en faisant cela, ou on est complice. Mais c'est comme cela que le fric ruisselle... vous savez où ? wink

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Juste une simple question : Qu'est-ce qu'il y a de nouveau ?

Je regrette juste qu'ils n'aient pas mis en vigueur le dépistage de l'autisme avant les élections...

  • Nouveau
  • 28/10/2018 17:36
  • Par
Ahah !

L'explosion des dividendes des deux ou trois dernières années est largement financée par la manne du CICE. Direction les Bahamas, et non pas l'emploi et l'investissement : cela va de soi.

C’est d’ailleurs fait pour.

  • Nouveau
  • 29/10/2018 10:02
  • Par

ce serait une "grave erreur" que d'utiliser cet afflux de trésorerie pour verser des dividendes aux actionnaires

MOUA HA HA AH AH AH !! Quel blagueur ce Lemaire ! Un vrai comique qui s'ignore !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale