France: Philippe ferme sur la hausse, prêt à recevoir des "Gilets jaunes"

Par
Edouard Philippe est resté ferme mercredi sur la hausse des taxes sur le carburant, qui entreront en vigueur au 1er janvier, tout en se disant prêt à rencontrer une "délégation représentative" de "Gilets jaunes" dont certains ne désarment pas et appellent à une nouvelle manifestation samedi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe est resté ferme mercredi sur la hausse des taxes sur le carburant, qui entreront en vigueur au 1er janvier, tout en se disant prêt à rencontrer une "délégation représentative" de "Gilets jaunes" dont certains ne désarment pas et appellent à une nouvelle manifestation samedi.