Royal critique une victoire du "lobby nucléaire"

Par
L'ex-ministre de l'Environnement Ségolène Royal accuse Emmanuel Macron d'avoir accordé une victoire au "lobby nucléaire" dans sa Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), qui ne prévoit aucune nouvelle fermeture de réacteur dans le quinquennat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'ex-ministre de l'Environnement Ségolène Royal accuse Emmanuel Macron d'avoir accordé une victoire au "lobby nucléaire" dans sa Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), qui ne prévoit aucune nouvelle fermeture de réacteur dans le quinquennat.