A Cavaillon, les jeunes mariés sont priés de remballer les drapeaux étrangers

Par

En plein débat sur l'identité nationale, une centaine de députés UMP soutiennent une proposition de loi qui vise à prohiber le déploiement, par les invités, de drapeaux étrangers lors des cérémonies de mariage. Reportage à Cavaillon (Vaucluse), où le maire UMP – avec le soutien des élus PS – a voulu mettre fin au «souk», introduit par des jeunes d'une petite cité en déperdition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Cavaillon (Vaucluse), cité du melon, les habitants des quartiers Nord, en perdition, ne descendent guère «en ville». La petite commune (25.000 habitants) semble fracturée en deux: d'un côté, les tours délabrées du «Docteur Ayme» (érigées pendant les Trente Glorieuses pour accueillir des saisonniers du Maroc); de l'autre, un centre-ville sous vidéosurveillance, qui «appartient» aux employés des entreprises de transport, de fabrication de cagettes, d'étiquettes – dont beaucoup ont mis la clef sous la porte.