Gilets jaunes: 48 enquêtes de l'IGPN sur de possibles violences

Par
L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert 48 enquêtes sur de possibles infractions commises par des policiers lors du mouvement des "Gilets jaunes", a-t-on appris vendredi auprès de la police, confirmant une information de BFMTV.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert 48 enquêtes sur de possibles infractions commises par des policiers lors du mouvement des "Gilets jaunes", a-t-on appris vendredi auprès de la police, confirmant une information de BFMTV.

Ces enquêtes judiciaires font suite à des signalements effectués depuis le 17 novembre et concernent l'ensemble du territoire national, a-t-on précisé.

De nombreux manifestants ont dit avoir subi des violences de la part de membres de forces de l'ordre lors des manifestations, parfois accompagnées d'affrontements et de pillages, de ces dernières semaines.

Quatre syndicats de journalistes ont dénoncé mi-décembre des "dérapages inadmissibles" des forces de l'ordre contre des reporters et des photographes.

Plusieurs journalistes ont été blessés, certains expliquant avoir été frappés par des membres des forces de l'ordre ou avoir reçu des tirs de flash-ball.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale