Le Conseil constitutionnel censure une mesure sur le RSA en Guyane

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 28/12/2018 19:06
  • Par

Et ça continue. Nous avons des nuls à la tête de l'ETAT à quoi servent tous ces députés,

sénateurs, Conseil d'Etat ? combien de loi retoquée par le Conseil Constitutionnel..........

C'est vrai que 15 ans ça faisait beaucoup quand même.

  • Nouveau
  • 29/12/2018 15:22
  • Par

En échange de quoi selon une loi royale la justice oblige la CTG de continuer de payer 12 prêtres catholiques pour plus d'un millions d'€ par an, c'est à dire 1.5% du budget annuel .

 

 Si l'Est de la France est toujours régi par le Concordat napoléonien, c'est une ordonnance royale de Charles X datant de 1828 qui oblige la CTG à salarier les prêtres ainsi que l'évêque du département. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce texte considère la Guyane comme une "terre de mission à évangéliser"

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale