Et non, l'UMP n'en a pas fini. Elle n'en a pas fini de ses béances idéologiques, de ses batailles de leadership et encore moins de Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'État et ses proches (Brice Hortefeux en tête) continuent de peser lourdement sur l'ancien parti majoritaire. Copé et Fillon en douteraient-ils que voilà un nouvel anniversaire sarkozyste inscrit au calendrier officiel de la vie de la droite française : l'anniversaire du chef lui-même (58 ans), célébré en grande pompe ce 28 janvier par l'association des amis de Nicolas Sarkozy !