Airbus est menacé par une affaire de commissions occultes

Par et Geoffrey Le Guilcher et Geoffrey Livolsi

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec des créanciers comme ceux-là, le groupe Airbus est mal tombé. Deux hommes d’affaires turcs, Sinan Gursoy, 60 ans, et Okan Tapan, 67 ans, intermédiaires occasionnels du groupe aéronautique européen, ont déposé plainte à Paris en avril dernier pour « abus de confiance » contre Airbus après lui avoir réclamé, en vain, le paiement des commissions qu’ils attendaient sur la vente de 160 avions à la Chine. L’enquête, qui vient d’être confiée à la Brigade financière, met au jour un nouveau système de commissions occultes mis en place pour décrocher le marché chinois.