La télé claque l’écran au nez de Benoît Hamon

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un pool de commentateurs a trouvé un couteau : Benoît Hamon. Sur les écrans de télévision, de sept à neuf, souffle l’anti-hamonisme primaire. La coterie ayant voix au chapitre cathodique fait la fine bouche et tord le nez. Ce choix n’est pas le sien. Sur France 2, Nathalie Saint-Cricq n’en est pas revenue – ce qui ne l’empêche pas d’être là : « Qu’ont-ils tous à vouloir du pain alors que nous avons de la brioche ? », semble-t-elle enrager, yeux au ciel et lèvres pincées.