Gaz d'échappement: Berlin dénonce des tests sur humains et singes

Par
Le gouvernement allemand a jugé lundi "injustifiables" les études menées sur les effets sur des cobayes humains et des singes d'émissions de gaz d'échappement de voitures révélées ces derniers jours par la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand a jugé lundi "injustifiables" les études menées sur les effets sur des cobayes humains et des singes d'émissions de gaz d'échappement de voitures révélées ces derniers jours par la presse.