Mort de Liu Shaoyao: la police est une fois de plus désignée

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La question se pose à chaque nouvelle possible bavure policière. Ou plutôt, elle ne se pose pas. Cela fait au moins sept ans qu’un policier n’a pas été placé en détention provisoire pour avoir fait usage de son arme dans l’exercice de ses fonctions. Et il n’y a aucune raison pour qu’un sort différent soit réservé au policier qui a tiré dimanche soir sur Liu Shaoyao, un père de famille chinois tué à son domicile.