Sarkozy renvoyé en correctionnelle dans l'affaire des "écoutes"

Par
Nicolas Sarkozy, soupçonné d'avoir cherché à obtenir d'un haut magistrat des informations confidentielles en échange de son intervention pour une nomination, est renvoyé devant un tribunal correctionnel pour corruption active et trafic d'influence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy, soupçonné d'avoir cherché à obtenir d'un haut magistrat des informations confidentielles en échange de son intervention pour une nomination, est renvoyé devant un tribunal correctionnel pour corruption active et trafic d'influence.