Le procureur reconnaît que la manifestante blessée à Nice a été heurtée par un policier

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En souhaitant nier une nouvelle violence policière, Emmanuel Macron a menti devant les Français. Au lendemain des révélations de Mediapart sur les conditions de la chute de Geneviève Legay, lors d'une manifestation à Nice, le procureur de la République a fini par reconnaître, ce vendredi 29 mars, que la porte-parole d’Attac a bien été heurtée par un policier.