Le commandant Jean-Hugues Matelly vient de remporter une victoire juridique qui s'apparente à un camouflet pour l'Elysée et la direction de la gendarmerie. Dans ce dossier mettant en jeu les libertés d'opinion et d'expression, le Conseil d'Etat vient de rendre une décision favorable à l'officier supérieur «radié des cadres» par un décret qu'avait signé, en mars, le président Sarkozy.