(1/3) Des documents inédits révèlent l’ivresse sondagière de Sarkozy

La justice vient de contraindre l'Elysée à faire la transparence sur ses sondages, commandés entre 2007 et 2009. En exclusivité, Mediapart a épluché une bonne partie de ces études et dévoile des documents jusque-là inédits. Ils montrent à quel point le président sortant a gouverné le nez au vent de l’opinion. Au gré du « niveau d'adhésion » accordés par les sondés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le premier tour de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy vitupère contre les sondeurs et leurs « pronostics » trop favorables à la gauche. « C’est des gens très doués : ils font des sondages qui se trompent. Et ils sont payés. Et ils en vendent d’autres, a-t-il ironisé le 24 avril. Ce qui est merveilleux, c’est qu’il y a encore des patrons de chaîne – ça me gêne un peu quand c’est avec l’argent des contribuables – pour payer des études pareilles ! » Encore un peu et Nicolas Sarkozy traiterait tous les instituts de voleurs. « J’espère que ça vous passera l’envie de donner tant d’argent aux sondeurs», a lancé le candidat UMP aux journalistes.