Maintien de l’ordre: à Bordeaux, la «politique d’intimidation» du préfet Lallement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis sa nomination le 21 mars à la préfecture de police de Paris, Didier Lallement a durci le dispositif du maintien de l’ordre. Davantage brutal et répressif, il affiche un bilan de 152 blessés pour la seule journée du 20 avril