Un homme jugé pour avoir appelé les policiers au suicide

Par
Un homme soupçonné d'avoir appelé des policiers à se suicider lors des manifestations de "Gilets jaunes" du 20 avril à Paris et arrêté samedi dernier a été déféré lundi au tribunal en vue de sa comparution immédiate dans l'après-midi, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Un homme soupçonné d'avoir appelé des policiers à se suicider lors des manifestations de "Gilets jaunes" du 20 avril à Paris et arrêté samedi dernier a été déféré lundi au tribunal en vue de sa comparution immédiate dans l'après-midi, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Il avait été placé en garde à vue pour outrage en réunion à personne dépositaire de l'autorité publique.

Le 20 avril, des manifestants avaient crié "Suicidez-vous, suicidez-vous" aux forces de l'ordre, alors que les policiers sont touchés par une vague de suicides depuis début 2019 - 28 en moins de quatre mois.

Ces cris ont suscité une vive émotion dans les rangs des syndicats de policiers mais aussi dans la classe politique et le parquet avait annoncé le 21 avril l'ouverture d'une enquête.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a inauguré lundi une cellule alerte prévention suicide pour les policiers.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale