Avec la mise en examen de Pierre Estoup, l'affaire Tapie-Lagarde entre dans une nouvelle phase

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La brusque accélération judiciaire du dossier Tapie-Lagarde ouvre de nouvelles perspectives pour le dénouement futur de cette affaire d’État. Comme nous l’annoncions mardi matin, la garde à vue du juge arbitre Pierre Estoup s’est achevée par sa mise en examen. Les juges d’instruction Serge Tournaire, Guillaume Daïeff et Claire Thépaut, chargés du volet non ministériel de cette affaire d’arbitrage frauduleux, lui ont signifié ce mercredi en fin de journée sa mise en examen pour escroquerie en bande organisée (après requalification – sur réquisitions conformes du parquet – du délit de faux par simulation d'acte en escroquerie en bande organisée, précise le parquet dans son communiqué).