Les députés refusent d'inscrire la fin du glyphosate dans la loi

Par
L'engagement d'Emmanuel Macron d'interdire le glyphosate en France dans trois ans demeure, même s'il n'est pas inscrit dans la loi, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement après le rejet à l'Assemblée d'amendements visant à graver cette promesse de campagne dans le marbre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'engagement d'Emmanuel Macron d'interdire le glyphosate en France dans trois ans demeure, même s'il n'est pas inscrit dans la loi, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement après le rejet à l'Assemblée d'amendements visant à graver cette promesse de campagne dans le marbre.