Renseignement: la loi ouvre les vannes de la surveillance internationale

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’adoption de la loi de programmation militaire (LPM) pour 2019-2025, votée définitivement par le Sénat jeudi 28 juin, a été pour la majorité l’occasion de renforcer une nouvelle fois les pouvoirs des services de renseignement en matière de surveillance d’Internet.