Municipales: la gauche et les écolos gagnent, les électeurs désertent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vague est verte, et à gauche, mais la plage est désertée. C’est le double enseignement du second tour des élections municipales de dimanche 28 juin, marqué par des conquêtes des écologistes et de leurs alliés, comme Bordeaux, Strasbourg ou Lyon, en attendant Marseille, souvent aux dépens de La République en marche, laminée, et par une abstention historique.