Priorités Santé 4/5. Panne de neurones chez les “big pharmas”

Par Mathilde Goanec

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusque dans les années 1990, les bénéfices fulgurants de l'industrie pharmaceutique, outre des stratégies marketing agressives, étaient à relier à une forme d'âge d'or : tout ou presque était à découvrir. Aujourd'hui les blockbusters, ces médicaments susceptibles de générer plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires, développés au siècle dernier, voient leur brevet tomber, sans que les laboratoires aient grand-chose à proposer pour les remplacer.