Après Hulot, les députés écologistes de la majorité veulent affirmer leur voix

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Où sont mes troupes ? Qui ai-je derrière moi ? » Ces deux questions, Nicolas Hulot les a posées lui-même lors de son interview, le mardi 28 août, sur France Inter. Il n’a pas pu y répondre. Car ces interrogations donnaient à voir un homme esseulé, sans soutien au sein du gouvernement ni dans la majorité. Un ministre de l’écologie qui n’a vu comme issue que la démission.