Après Hulot, les députés écologistes de la majorité veulent affirmer leur voix

Par

La démission surprise de Nicolas Hulot fait réagir les élus de la majorité qui militent pour une accélération de la politique de transition écologique. Sans mettre en danger le groupe parlementaire, cet électrochoc éclaire un peu plus les contradictions d’une majorité sans cap réel sur l’écologie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Où sont mes troupes ? Qui ai-je derrière moi ? » Ces deux questions, Nicolas Hulot les a posées lui-même lors de son interview, le mardi 28 août, sur France Inter. Il n’a pas pu y répondre. Car ces interrogations donnaient à voir un homme esseulé, sans soutien au sein du gouvernement ni dans la majorité. Un ministre de l’écologie qui n’a vu comme issue que la démission.