Masha Gessen, du «New Yorker»: «Les démocrates doivent nous parler d'avenir»

Par

Les États-Unis sont-ils devenus une autocratie ? Pas encore, répond Masha Gessen, biographe de Vladimir Poutine et éditorialiste au New Yorker. Alors que les élections de mi-mandat approchent, elle encourage toutefois les Américains à se départir de l’illusion selon laquelle le pire ne peut pas advenir. Et les démocrates à tirer, enfin, les leçons de la défaite cuisante de Hillary Clinton.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Masha Alexandrovna Gessen, 51 ans, est née à Moscou. Elle a quitté la Russie soviétique au début des années 1980, est revenue dans sa ville natale après la chute du Mur, puis a quitté la Russie en 2013, après avoir été licenciée du magazine scientifique Vokrug Sveta pour avoir refusé de couvrir une manifestation chère à Vladimir Poutine. Queer, elle était également ciblée par la propagande homophobe du parti au pouvoir.